Cinq mesures de Politique Monétaire et de change envisagées pour l’année 2015

Français

Au moment où le Comité de Politique Monétaire venait de présenter son Rapport pour le 4ème trimestre 2014, le Gouverneur de la BRB, Jean CIZA a fait une Déclaration de Politique Monétaire dans laquelle il a annoncé cinq mesures envisagées par la Banque pour l’année 2015, en vue de faciliter la stabilité des prix et la croissance de l’économie burundaise.

Selon le Gouverneur et Président du Comité de Politique Monétaire, pendant l’année 2015, la BRB envisage de surveiller le marché monétaire pour réguler la liquidité bancaire en vue de contenir la croissance de la base monétaire dans les limites du Programme Economique et Financier ;  de mettre en œuvre une gestion de la liquidité plus active et afin de préparer l’introduction du taux d’intérêt directeur.

La Banque  Centrale envisage aussi de veiller au respect du plafond des avances à l’Etat dans les limites légales, avec pour objectif de les ramener à zéro en 2016 ; de continuer à intervenir sur le marché des changes pour limiter la volatilité du taux de change, tout en privilégiant les mécanismes du marché dans la détermination du taux de change et enfin de promouvoir l’accès aux services financiers tout en veillant à la solidité et à la stabilité du système financier.

Stabilité

Lors des échanges et débats qui ont suivi la présentation dudit  Rapport, le Gouverneur a annoncé la mise en place, prochainement,  d’un comité de stabilité financière qui permettra d’accroitre la stabilité du système financier. Et répondant aux questions de journalistes, le Gouverneur a annoncé que la BRB est en train de mener une étude sur le financement du secteur agricole ; un secteur qui reste prépondérant dans l’économie mais qui ne bénéficie pas de financement suffisant de la part des Banques commerciales. Cette étude permettra d’identifier les pistes de stimulation des financements pour l’économie.